Comment se déroule une chirurgie en hyménoplastie ?

23/04/2019

L’hyménoplastie est une intervention en chirurgie esthétique qui permet de reconstruire l’hymen des femmes. Et dans certaines situations, c’est un impératif qui garantit la vie future des mariées. En effet, le poids de certaines traditions veut que la promise soit vierge, ce qui n’est malheureusement parfois pas le cas, que ce soit par choix personnel dans le cadre d’un viol par exemple. C’est la raison pour laquelle, cette intervention est tout à fait appropriée pour ces circonstances car elle permet de recréer à l’identique la fameuse membrane qui atteste de la virginité de la jeune femme.

L’hyménoplastie, les techniques révolutionnaires 

Il faut savoir qu’aujourd’hui, cette intervention n’est pas systématiquement pratiquée par les cabinets de chirurgie esthétique. Il faut donc s’orienter vers des professionnels qui proposent ce genre de prestation et qui ont mis au point des techniques innovantes pour un résultat optimal. Par exemple, pour une hyménoplastie à Paris, vous aurez la possibilité de vous orienter vers des experts dans le domaine qui proposent deux méthodes d’intervention. La première, consiste à recréer un hymen à partir de reliquats hyménéaux, déjà présent dans le corps de la jeune femme. Ils seront ensuite suturés les uns avec les autres de manière à recréer l’illusion de la fameuse membrane. Quant à la deuxième technique, elle consiste à utiliser des lambeaux du vagin pour reconstruire un hymen.  

L’hyménoplastie, un résultat invisible 

En moyenne, pour une intervention en hyménoplastie, il faudra compter une demi-heure. Par ailleurs, il est conseillé d’éviter tous rapports sexuels dans les deux semaines qui suivront. Cela permettra une bonne cicatrisation des tissus qui ne laissera absolument aucune trace. D’ailleurs, les fils sont résorbables et disparaissent tout seul au bout de quelques jours. Au final, le résultat est identique et invisible à l’œil nu. Par ailleurs, ces cabinets mettent un point d’honneur à pratiquer ce genre d’intervention sous le sceau du secret professionnel et il n’y aura absolument aucune information qui sera communiquée au sujet de l’identité des jeunes femmes.

Partager cette actualité avec vos proches :