Une augmentation mammaire, pourquoi cette intervention ?

24/01/2019

Aujourd'hui la pose de prothèses mammaires est l'opération esthétique la plus pratiquée dans le monde. Grâce à l'avancée de la science, il est désormais possible de changer son apparence. La chirurgie esthétique et notamment l'intervention pour une augmentation mammaire représentent une alternative de plus en plus tendance pour être bien dans sa peau et avoir davantage confiance en soi.

Une nouvelle poitrine pour se sentir mieux

De tout temps, la poitrine a été un atout de séduction. La société actuelle privilégie les femmes plutôt menues avec une poitrine généreuse. Cet engouement est largement influencé par les célébrités qui n'hésitent plus à relayer leurs nouveaux seins sur les réseaux sociaux. Toutefois l'augmentation mammaire reste une opération qui doit être réalisée dans un cabinet médical spécialisé par un chirurgien reconnu, expérimenté faisant partie de l'ordre des médecins. Toutefois, cette opération peut aussi intervenir après un traitement cancéreux, l'absence de la glande mammaire ou d'une asymétrie mammaire.

Une opération très encadrée en France

Cette chirurgie esthétique d'augmentation mammaire vise le plus souvent à répondre à une souffrance physique, un mal-être chez une femme. Elle va apporter en termes de qualité de vie un vrai plus et elle va redonner la confiance aux personnes complexées. Dans la majorité des cas, l'opération se fait sous anesthésie générale notamment si l'implant est placé derrière le muscle. Pour choisir la taille des implants, il est important  de faire des essais avec son chirurgien. En France, la taille moyenne des prothèses correspond à une augmentation d'environ deux bonnets. Le prix de cette opération varie entre 4500 et 5500 euros selon le chirurgien l'établissement, le type d'implants. Après l'intervention, les efforts intenses sont interdits durant une dizaine de jours, c'est une condition très importante que vous devez absolument respecter. Dans le cas contraire, vous pourriez souffrir de quelques désagréments.