Quand décider d’aller voir un psychologue-sexologue ?

19/02/2018

« Cette chose plus compliquée et plus confondante que l’harmonie des sphères : un couple. » (Julien Gracq) Et pour cause, « c’est un ménage à quatre : lui, elle, l’idée qu’elle se fait de lui et l’idée qu’il a d’elle » comme l’aimait à le dire Claude Roy. Bien loin de répondre à une loi universelle, la relation amoureuse est bien loin d’être un long fleuve tranquille ! En effet, la vie de couple connaît de nombreuses phases sexuelles. Entre désir qui s’étiole, étreintes qui s’amenuisent mais aussi absence de communication intime, la sexualité aussi féminine que masculine connait aussi bien des hauts que des bas. Et, parce que la fusion des corps est essentielle dans la vie de couple, en cas de problème sexuel il est nécessaire d’aller voir un sexologue, un psychologue sur Lyon. Mais voilà, quels sont les véritables problèmes sexuels qui demandent alors de prendre la décision d’aller ensemble ou non d'ailleurs, consulter un psychologue-sexologue ?

Les problèmes qui amènent à vouloir consulter

Traiter un problème sexuel ne doit pas être pris à la légère. Raison pour laquelle, il est essentiel de se rapprocher d’un sexologue compétent, de consulter la liste du Syndicat national des médecins sexologues ou celle de l’Association Inter Universitaires de Sexologie. Bien entendu, consulter un psychologue-sexologue ne se fait pas du jour au lendemain. Il s’agit en effet d’un cheminement progressif, d’une remise en question sur soi, de sa vie sexuelle, de sa vie de couple aussi. Quoi qu’il en soit, quel que soit le problème, les consultations chez le sexologue permettent de bénéficier de conseils et d’orientations utiles et nécessaires pour vivre pleinement sa sexualité. Car au final, le désir sexuel reste parmi les sentiments les plus profonds de la vie d’un Homme.

Les doutes, les angoisses 

‘ La jouissance clitoridienne est plus puissante que la vaginale ’, ‘ si j’éjacule, j’ai un orgasme ’, ‘ on jouit plus à 20 ans qu’à 40 ’, ‘ le point G est la clé de l’orgasme féminin ’, ‘ la masturbation peut rendre impuissant ’, ‘ le plaisir dépend de la taille du pénis ’, ‘ tous les hommes apprécient la fellation ’, ‘ plus c’est long, plus c’est bon ’ notamment, les idées reçues sur la sexualité sont légion. Et, la plupart d’entre elles sont de réelles idées fausses. Le fait d’aller voir un sexologue, de lui exposer ses pratiques sexuelles, sa relation de couple en particulier permet alors de calmer ses angoisses, de se rendre compte que l’on est tout à fait normal, de ne plus avoir peur, mais aussi dans certains cas, de pointer du doigt un problème et de le résoudre. La consultation de sexologie permet alors de pouvoir vivre de manière épanouie sa sexualité. 

Les problèmes sexuels fonctionnels

Baisse du désir sexuel, aversion sexuelle, diminution de l’excitation sexuelle, trouble de l’orgasme, sécheresse vaginale chronique, absence de plaisir mutuel, panne sexuelle, problèmes d'éjaculation, blocage sexuel par exemple, autant de problèmes dits fonctionnels qui peuvent être résolus en allant consulter un sexologue

Les maladies ou la prise de médicaments

Malheureusement, les problèmes de santé – maladies chroniques, cardiaques, pulmonaires, neurologiques, inflammatoires voire le cancer notamment – et/ou les traitements médicamenteux peuvent avoir des effets secondaires indésirables sur la libido. À l’aide du praticien qui suit la maladie, du médecin qui a prescrit un traitement, mais aussi du sexologue, il est alors possible de faire le point, de trouver des solutions pour retrouver une sexualité enjouée.  

Les problèmes de couple

Suspicion, manque d’écoute, insultes, disputes à répétition, portes qui claquent, vaisselle cassée, incompréhensions, autant de signes que le couple bat de l’aile. Et pourtant, l’un et l’autre continuent à s’aimer. Pour éviter un point de non-retour et surtout la rupture, à l’aide du psychologue-sexologue, il est alors possible de faire une thérapie de couple. Thérapie qui permet alors de faire part de son désarroi, de prendre connaissance de la souffrance de son partenaire et de travailler sur la communication au sein du couple pour retrouver une vie à deux. Bien entendu, dans certains cas, le fait de fonctionner et d’avancer ensemble n’est plus possible, mais faut-il encore avoir essayé de recoller les morceaux avant de prendre cette décision. En effet, mieux vaut se séparer en bons termes et éviter de ressentir de la rancœur ou de la haine envers son ancien partenaire. C’est essentiel pour se reconstruire après une séparation et entamer sereinement une nouvelle relation. 

Les traumatismes anciens, refoulés

On a tous tendance à enfouir au plus profond de soi les traumatismes du passé. Mais voilà, non traités, ces dernières finissent un jour ou l’autre par resurgir. Une agression sexuelle répétée en consultation chez un kinésithérapeute, une intervention chirurgicale gynécologique désagréable et difficile à vivre, une enfance maltraitée, mais aussi la perte d’un être cher par exemple, peuvent devenir alors traumatisantes et avoir des conséquences néfastes sur la relation sexuelle. Le psychologue-sexologue aide alors la personne souffrant d’une histoire difficile à panser ses plaies, à cicatriser ses traumatismes. Un déclic cérébral nécessaire et vital, qui a alors une incidence positive et bénéfique sur le plan sexuel.

Partager cette actualité avec vos proches :