Comment réduire les rides grâce à la médecine esthétique ?

19/01/2018

Depuis quelques années, la médecine esthétique gagne du terrain comme alternative à la chirurgie dans les cas les plus légers. Aujourd’hui, il n’est plus nécessaire d’envisager un lifting du visage à la première ride. Les techniques sont très poussées et permettent d’obtenir des résultats beaucoup plus naturels dans le cadre d’un traitement des premiers signes de l’âge. 

Les injections de plaquettes

Les dernières tendances en matière de médecine comme de chirurgie esthétique consistent à trouver une nouvelle source de jeunesse dans son propre corps. Par exemple, l’augmentation mammaire ou la correction des cernes peut être réalisée à base d’injection de sa propre graisse. Depuis peu, les progrès de la science ont apporté de nouvelles réponses aux patients soucieux de réduire les premiers signes de l’âge et notamment les pattes d’oies. Il s’agit de l’injection de plaquettes ou PRP. On prélève un peu de sang que l’on place dans une centrifugeuse pour séparer les composants. Ensuite, on utilise les plaquettes pour booster la régénération cellulaire des tissus.

Le collagène

Les injections de collagène permettent aux rides peu marquées d’être temporairement comblées. C’est un acte qui peut être pratiqué sur les premières rides ou celles qui ne sont pas trop creusées pour apporter un petit coup d’éclat au visage. Vous pourrez repousser une opération chirurgicale pendant quelque temps grâce à cette technique. De nombreuses personnes, hommes et femmes l’utilisent pour retrouver une seconde jeunesse aux alentours des 50 ans.

Les injections de Botox

C’est très probablement la méthode la plus célèbre pour avoir été largement médiatisée et controversée. L’acide botulique injecté en sous-cutané a pour conséquence de causer une paralysie des muscles sur une zone très réduite. Le Botox empêche donc les rides d’expressions de se former sur le visage. Par contre, les mouvements de votre visage et les réactions émotives sont beaucoup moins naturels comme le sourire par exemple.

Partager cette actualité avec vos proches :