La diversification alimentaire de bébé

23/12/2011

Jusqu’à l’âge de 6 mois, l’allaitement maternel exclusif est recommandé par tous les professionnels de santé. Mais au-delà de cet âge, la diversification alimentaire pourra commencer. Il n’est pas question de tout donner en une seule fois à son enfant mais de lui apprendre petit à petit à prendre goût aux aliments.

Les étapes à suivre pour diversifier l’alimentation de bébé

Un enfant sera prêt à gouter aux aliments solides lorsqu’il aura doublé son poids de naissance, qu’il saura fermer la bouche sur une cuillère, qu’il pourra s’asseoir avec ou sans soutien, qu’il sait dire non quand il n’aura plus faim en tournant la bouche de l’autre côté. La diversification alimentaire pourra commencer par les fruits : pomme, banane, poire, pêche, pruneau, etc. qui seront dégustés crus, cuits ou en purée. Puis viendra le temps des légumes cuits à la vapeur ou mixés : carottes, patates douces, épinard et courgettes. Les céréales avec ou sans gluten seront également introduites dès l’âge de 6 mois.

Les aliments à éviter dès la première diversification alimentaire

Certains aliments seront encore à éviter lors du commencement de la diversification alimentaire du bébé. La tomate, les légumes secs, les jaunes d’œufs, etc. ne devront être consommés qu’à partir de 9 mois et le lait de vache, les agrumes et les poissons à partir de un an. Les cacahuètes réputées pour être allergènes ne seront conseillés qu’à partir de trois ans. Même si bébé commence déjà à manger de la nourriture solide, cette dernière devra continuer à boire du lait adapté à son âge.

Partager cette actualité avec vos proches :