Les principaux sources d’allergies

04/11/2011

A l’heure actuelle, les allergies alimentaires frappent de plein fouet chaque membre de la famille. Très fréquent, ces affections concernent à peu près 10 % des enfants et plus de 4 % des adultes. A l’origine de ce fléau, les composants alimentaires qui s’invitent fortuitement dans nos menus. Entre arachides, noix, lait, crustacés, etc. chacun à sa sensibilité… Les précautions sont de mises !

Les arachides : ennemi public numéro un !

Les arachides sont les principales sources de réactions allergiques connues. Elles font souffrir la majorité. Le fait est que les arachides se trouvent être la composante se retrouvant  le plus dans les produits de l’agro-alimentaire. Qui plus est, les allergies provoquées  par ces variétés de noix  s’installent dans la durée et se soignent difficilement. Dans ce contexte, le conseil le plus avisé est de ne pas prendre du tout des nourritures de l’agro-alimentaire. Exit les sauces, les pâtisseries, les fruits à coque et les aliments graisseux  pour réduire les risques d’expositions.

Le gluten

Après les arachides, le gluten est une des sources redoutables d’intolérance alimentaire. Ce dernier entre notamment dans la composition d’un grand nombre d’aliments à base de blé, d’orge et du seigle. On le retrouve ainsi aussi bien dans les pâtes, la semoule, les gâteaux que dans les yaourts, les sauces, les cubes de bouillon et le fromage. Bien que les allergies au gluten soient moins dangereuses, il est recommandé de privilégier les aliments  frais et étiquetés sans gluten.

L’allergie au lait

L’allergie au lait concerne surtout les nouveaux nés. Elle est diagnostiquée rapidement, notamment vers le troisième mois, lorsque le temps est venu de remplacer l’allaitement maternel  par le biberon. Forte heureusement, ce type d’allergie disparait avec le temps. Pour améliorer la digestion, il est conseillé de chauffer le lait avant de le donner au bébé.

Partager cette actualité avec vos proches :

Comments are closed.